Hôtesses de Territoires à Risque d’Inondations

Sensibilisation aux risques d’inondations

Spectacle déambulatoire burlesque

De et Avec : Julie Font et Noémie Lefebvre

Nadège et Sabine recrutées par le ministère de l’environnement  sont là pour sensibiliser de manière innovante à la culture du risque. Du risque d’inondation. Du risque Important.

Leur objectif : que personne ne puisse dire qu’il n’était pas informé des gestes qui sauvent, des comportements à adopter avant, pendant et après la crue. Que personne ne puisse dire, je n’ai pas cru à la crue.

Leur méthode : interpeler  de manière choc, passer par les enfants, mais aussi les adultes … sauver des vies, que personne ne monte en voiture pendant la montée des eaux… ou alors en connaissance de cause, et après avoir reconnu qu’ils ont bien été sensibilisés de manière innovante (par elles-même) comme le préconise la lettre qu’elles ont reçu du ministère de l’environnement.

Création de ce spectacle en avril 2017 en réponse à l’appel à projet de l’institut ADOUR.

 

 

Dans le cadre de la sensibilisation aux risques d’inondation, nous remettons en jeu les personnages d’hôtesses de TRI des Recyclowns, cette fois non plus pour TRI des déchets, mais TRI pour Territoire à Risque Important (d’Inondation) !

C’est un hasard qui tombe bien, la nouvelle mission de Sabine et Nadège : contribuer à la prise de conscience de la nature des risques liés aux inondations, de manière innovante et mobilisatrice (et non moralisatrice) !

Voilà donc les hôtesses entières à ce nouveau défi, écrivant et répétant des poèmes, des chansons, créant des modules de démonstration visuels et acrobatiques, rassemblant leurs accessoires, dessinant leurs pancartes, réfléchissant à leurs slogans… Le reste c’est dans la rencontre avec les gens, dans la tchache, dans le « ne pas passer inaperçues » pour que personne ne les rate et que le message se diffuse !

Déambulation et théâtre de proximité

Sous le prétexte des inondations, ce qui nous guide, c’est l’exploration de la rue, les jeux qui se créent en complicité avec les passants, les habitants, les festivaliers… Bref les gens ! Le public ne va pas au spectacle, ce sont les hôtesses qui s’invitent dans l’espace public : on les croise au hasard d’une rue, au détour d’un stand… On les voit de loin, on s’arrête, on s’approche. Il n’y a pas de point de rendez-vous, pas de circuit défini. Le spectacle se crée au fil des rencontres. C’est un jeu sensible, ludique. Ce spectacle est une forme tout terrain qui s’adapte à chaque situation rencontrée, donc à chaque espace de jeu.

Lieux d’intervention

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :